Discographie



Le 1er album de Kosmik Vortex "Opening the limits" est enregistré puis mixé en avril 2012.

Il est masterisé au studio "Electric-city" à Bruxelles par Alan Ward (Black Sabbath, Within Temptation, Maurane).

En 43 minutes, «Opening the Limits » nous offre une plongée profonde à travers plusieurs univers.

Les sept titres qui composent cet album représentent chacun une facette très différente d'une même vision, d'une même énergie.

Tous les morceaux sont des compositions originales.

Le voyage sera puissant pour tous ceux qui embarquent à bord du

Kosmik Vortex



L'Album par titre



1-Coldness :

Les angoisses d'un nouveau mort coincé entre le monde des vivants et celui des trépassés. Du néo-rock kosmikovortexien.

2-Black Laces :

Une saga métallique du mouvement gothique qui se termine par une chevauchée épique !

3-Rêverie :

Un hommage à Link Wray et à Debussy, une invitation au songe qui navigue entre la mélodie française et un haut-parleur d'ampli guitare lacéré au rasoir.

4-Urban Legend :

Mythes des villes d'aujourd'hui. Du rock format classique au bon gout KosmikVortex.

5-Der Drachen ist wach :

Un vortex psychédélique qui nous parle de personnes curieuses et imprudentes entrainées malgré elles dans la caverne d'un gros dragon fan de Wagner réveillé par des Valkyries déjantées. Syd Barrett à mis Tannhäuser dans sa guitare.

6-The Road :

Une longue marche à travers le chemin de l'Eveil. Du blues moderne "in your face".

7-Rain on the Road :

Une pluie d'été sous une lourde chaleur rebondit sur l'asphalte alors qu'une voix chuchote à notre oreille. Le calme après la tempête.